Stupeurs et tremblements, l’autorité japonaise

Stupeur et tremblements
Amélie Nothomb
Éditions Albin Michel, LGF, Le livre de poche (1999)

Nombre de pages : 187
Temps de lecture : 2 jours

La couverture : J’ai toujours été attirée par les couvertures d’Amélie Nothomb, elles ont un côté très pop, coloré… Je trouve que celle-ci reflète bien l’univers et l’idée générale de l’histoire !

→ Mon avis global : Stupeurs et tremblements est le huitième roman d’Amélie Nothomb, dans lequel elle relate son expérience dans une entreprise japonaise.

Stupeur et tremblements, ça parle de toilettes et de balais à chiotte, ça parle de chocolats de Mars, de handicap, ça parle de défenestration et de suicide, ça parle des Japonais, des femmes et des hommes, ça parle de dossiers, de chiffres et de calculettes, ça parle d’autorité, d’humanité, de rapports sociaux entre collègues ça parle de calendriers et de cafés, ça parle de détermination, d’engueulades, de chef du chef du chef, de Dieu et des enfers. Ah oui, ça parle aussi de balais à chiottes.

J’ai globalement bien aimé ce livre. Étant moi-même rentrée récemment dans le monde du travail, j’ai pu lire le livre d’un œil différent de celui que j’aurais sûrement eu il y a deux ans… Je l’ai à la fois trouvé très drôle, caricatural et terrible. Il y a eu des passages où je me disais que « non, c’est pas possible » devant le manque d’humanité des personnages.

Puis, lors de passages explicatifs sur le rôle de la femme japonaise, ses obligations, ses devoirs et ses interdictions, l’histoire a soudain pris une tournure tout à fait crédible et intéressante. J’ai beaucoup aimé apprendre ces faits sur la vie des Japonais en entreprise, leur lutte pour trouver une place dans la société, monter en grade et y rester. Je me suis plusieurs fois posée la question du caractère véridique de cette situation en entreprise, et tant que je n’ai pas vu de mes propres yeux, je ne peux que bêtement donner un aspect fictionnel aux événements du livre…

J’ai beaucoup aimé les personnages, tout aussi caricaturaux les uns que les autres, j’ai aimé voir leurs différences. J’ai énormément aimé le personnage d’Amélie, sa détermination et son humanité, surtout, elle faisait preuve de résistance face au système autoritaire et au rapport de pouvoir…

Vous l’avez lu aussi ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à me faire parvenir vos remarques et commentaires !! ☺

Feu en vous,
Souffleuse de mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close