Six of Crows (T2), le génie façon Brekker

Six of Crows
Leigh Bardugo
Éditions Milan, Le Livre de poche, 2017 (VO 2016)
Traduction par Anath Riveline

Nombre de pages : 650 / Temps de lecture : environ trois semaines

→ Résumé :

Revenus diminués du palais de Glace, Kaz, Inej, Nina, Matthias, Jesper et Wylan doivent de nouveau se battre pour leur survie. Ils sont doublés par Jan Van Eck, trahis par les leurs, pourchassés par tous les gangs du Barrel, et se retrouvent sans ressources ni alliés. Ketterdam devient alors le théâtre de leur plan le plus ambitieux : prises d’otages, spéculations, cambriolages, enchères truquées et menaces en tout genre… Pour Kaz et son gang, la liberté à un prix, et elle pourrait bien leur coûter la vie.

→ Mon avis :

Ce deuxième tome est celui que je préfère. Il est machiavélique, il est génial, au sens premier du terme, Kaz est un génie, un pur génie, entouré de forces de la nature. Ce deuxième tome recèle de surprise et de retournements de situations, de mystères et de coups fourrés… Je vais essayer de ne pas en dévoiler trop concernant l’histoire.

J’ai été surprise jusqu’à la dernière page.

Six of Crows, c’est l’histoire de six adolescents aux parcours et caractères bien singuliers.

Avant tout, c’est l’histoire d’un jeune garçon traumatisé par la mort, assoiffé d’une vengeance sourde et résonnante qui lui fait parfois perdre ses moyens, mais qui lui permet de construire son empire. C’est aussi l’histoire d’une jeune fille qui a grandi en étant manipulée et abusée, mais qui tente de se reconstruire, de se venger de ces sombres souvenirs, ceux qui l’empêchent d’avancer. C’est l’histoire d’un Spectre.

Elle revoyait ses yeux qui se dilataient. Deux des individus les plus dangereux du Barrel qui n’arrivaient pas à se toucher sans défaillir.

P.451

Six of Crows, c’est également une jeune fille qui use de ses charmes et de ses pouvoirs pour manipuler quiconque à sa guise, mais toujours pour la bonne cause… Ajoutons à cela un jeune homme dont la volonté de fer lui permet de toujours rester sur le droit chemin, peu importe les embûches.

Et puis Six Of Crows, c’est aussi une histoire d’héritage : un adolescent qui veut racheter la confiance et la fierté de son père, tandis qu’un autre ne cherche qu’à se venger du sien et lui montrer qu’il n’est pas ce qu’il croit.

Six of Crows va au-delà des apparences, va chercher les erreurs, failles, faiblesses profondément enfouies dans les êtres. Six of Crows, c’est le génie qu’incarne Kaz Brekker, la discrétion agile d’Inej, la force courageuse de Nina, la volonté de fer de Matthias, la détermination de Jesper et la folie géniale de Wylan.

Six of Crows, c’est tout ça réuni, ainsi qu’une bonne dose d’humour et de situations renversantes.

– Tu nous as tout arraché. On a atterri dans la rue et on est morts. Tous les deux, chacun à sa façon. Mais un seul a ressuscité.

kaz
p.577

Vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ?? Dites-moi tout ! ☺ Quelques précisions pour ceux qui ont lu le livre un peu plus bas.

Feu en vous,

Souffleuse de mots ♥

/!\ SPOILER /!\

Dans ce livre, j’ai adoré la façon dont Kaz prenait le choses en main, toujours, peu importe ce qui se déroulait sous nos yeux, on savait que Kaz était derrière, qu’il était là. J’ai aimé ressentir la confiance qu’il mettait en ses partenaires de crime et j’ai adoré voir l’évolution des personnages !!

Inej parvient à retrouver sa force et sa foi en elle-même, Kaz parvient à lutter contre ses démons et à venger la mort de son frère. Matthias, ancien soldat, parvient, grâce à l’amour de Nina, à renaître de ses cendres et à accepter sa position de traître. Jesper parvient à devenir… raisonnable, mais surtout, il apporte une nouvelle vie à son père, en qui il regagne la confiance. Wylan, lui, part d’un tout petit être meurtrit par le rejet de son père,qui tente d’orchestrer sa mort, et l’abandon de sa mère. Il souffre de ne pas savoir lire, mais tente de prouver sa valeur de bien d’autre manière, ce qui fait que, pour loi, il est de loin le personnage que je préfère. J’ai également adoré son homosexualité cachée (mais pas taboue), mais ses remarques coquines envers Jesper, qui montre bien qu’il n’a pas honte, et surtout qu’il maîtrise l’art du flirt avec les hommes, malgré son si jeune âge !

– Wylan, t’es mignon, mais t’es un condensé de folie dans un petit flacon.

jesper
p.481

Il y a trop de choses que j’ai aimées dans ce livre pour toutes les citer….

N’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de ce livre, si vous l’avez lu aussi !

Feu en vous,

Souffleuse de mots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close