Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens

Love, Simon (Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens)
Par Becky Albertalli
Aux éditions Le Livre de Poche, Librairie Générale Française (2017)
Édition originale : Simon vs. The Homo Sapiens Agenda (2015)
Traduit de l’anglais par Mathilde Tamae-Bouhon

Nombre de pages : 315 / Temps de lecture : quelques jours

Résumé

Moi, c’est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d’Atlanta. J’ai deux sœurs, un chien, et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréo, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue. Blue est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. Je le croise peut-être tous les jours, mais je ne sais pas qui c’est. On se dit tout, sauf notre nom. Et à part Blue, personne ne sait que je suis gay.

Love, Simon
becky Albertalli

Mon avis

Love, Simon, ça parle de beaucoup de choses. Ça parle d’amour, principalement, de jeunes adolescents très humains et vivants, ça parle de famille, des liens du sang, amis aussi d’amitié, des liens du coeur. Ça parle de la relation entre les être, des secrets, des découvertes, de l’envie, de la curiosité, des craintes, de l’humiliation.

J’ai beaucoup aimé toute la psychologie autour de Simon, sa façon d’être, ses traits de caractères bien définis et ses réflexions qui m’ont beaucoup amusée… J’ai adoré ce personnage imprévisible et j’ai compris chacune de ses actions ou paroles, parce qu’il y avait toujours explication, censée ou non, et même si elle ne l’était pas, je comprenait qu’il agisse ainsi.

Je crois que c’est cette psychologie présente dans le personnage de Simon qui m’a le plus plut dans cette histoire.

Et puis j’ai raffolé des mails qu’ils s’envoyaient avec Blue. C’était beau, c’était poétique, et même l’écriture de l’auteur (et la traduction) était superbe. C’était à la fois drôle et poignant, poétique (oui je l’ai déjà dit) et tellement singulier. Et j’ai aussi raffolé de ce petit jeu de découvrir l’identité des deux garçons, je voulais autant que Simon savoir qui était Blue !

Vous l’avez lu ? Qu’en avez vous pensé ? Si non, il vous fait envie ??

Je pense regarder le film dans peu de temps et vous en faire ma chronique bientôt !

Je vous fait également partager les chroniques de ????

Je vous embrasse,

Souffleuse de mots

« Chapitre premier

C’est une conversation étrangement subtile. Tout juste si je m’aperçois du chantage.
Nous sommes dans les coulisses, assis sur des chaises pliantes en métal, quand Martin Addison m’annonce :
– J’ai lu tes mails.
– Quoi ?
Je lève la tête.
– Tout à l’heure. À la bibliothèque. Sans le faire exprès, bien sûr.
– Tu as lu mes mails ?
– Disons que j’ai utilisé l’ordi juste après toi, et quand je suis allé sur Gmail, ton compte s’est ouvert. Tu aurais du te déconnecter.
Je le dévisage, médusé.
– Pourquoi ce pseudo ? demande-t-il en martelant le pied de sa chaise.
Merde, excellente question. À quoi bon utiliser un pseudonyme si le premier clown venu perce à jour mon identité secrète ?
Il a du me voir devant l’ordinateur, je suppose.
Et je suppose que je suis le roi des crétin.
C’est qu’il sourit, en plus.
– Enfin bref, ça t’intéressera sans doute de savoir que mon frère est gay.
– Euh, pas particulièrement.
Il me fixe. Je demande :
– Qu’est-ce que tu essaie de me dire ?
– Rien. Écoute, Spier, ça ne me pose aucun problème, à moi. Disons que je m’en contrefiche.
Sauf que c’est quand même une petite catastrophe. Voire un foutu cataclysme, suivant la capacité de Martin à la fermer.
– C’est vraiment gênant, dit-il.
Je ne sais même pas quoi répondre.
– Enfin, tu n’as clairement pas envie que ça se sache.
Franchement… Je suppose que non. Même si le coming out ne me fait pas peur. Oui, bien sûr, plus gênant tu meurs, on ne va pas se leurrer, je ne suis pas pressé d’y être. Mais ça ne sera pas la fin du monde. Pas pour moi.
Le problème, c’est que ça serait délicat pour Blue. Si jamais Martin venait à parler. »

Love, Simon (p. 7-8)
Becky Albertalli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close