Une novelas mélangeant SF, historique et romance homosexuelle… (Le Temps fut)

Le Temps fut (Time Was)

Par Ian McDonald (traduit de l’anglais par Gilles Goulet)

Aux éditions Le Bélial’ (collection Une Heure Lumière) 2020

Résumé :

Bouquiniste indépendant, Emmet Leigh déniche un jour un petit recueil de poèmes lors de la liquidation de la librairie d’un confrère. Un recueil, Le Temps fut, qui s’avère vite d’une qualité littéraire au mieux médiocre… En revanche, ce qui intéresse Emmet au plus haut point, c’est la lettre manuscrite qu’il découvre glissée entre les pages de l’ouvrage. Pour le bouquiniste, tout ce qui peut donner un cachet unique et personnel à un livre est bon à prendre. Il se trouve ici en présence d’une lettre d’amour qu’un certain Tom adresse à son amant, Ben, en plein coeur de la Seconde Guerre mondiale. Remuant ciel et terre — et vieux papiers — afin d’identifier les deux soldats, Emmet finit par les retrouver sur diverses photos, prises à différentes époques. Or, la date présumée des photos et l’âge des protagonistes qui y figurent ne correspondent pas… Du tout.

Mon avis :

Un avis, cette fois, un peu décousu, parce que je pense être passée un peu à côté de cette lecture. Il y a un truc que je n’ai pas pigé, et ça me frustre terriblement car la qualité est là, elle est , mais j’ai du avoir un moment d’absence ou un manque de connexion de mes neurones à un moment donné… Si bien que je ne pense pas avoir vraiment tout bien compris.

MAIS NE FUYEZ PAS ! Restez là, s’il vous plaît, pour plusieurs raisons :

→ Premièrement : la qualité du récit. Il est vrai, le texte (et ainsi la traduction) est très bon. J’ai rarement été aussi emportée dans une enquête, l’auteur a su me prendre complètement avec lui dans ce tourbillon de questions-réponses et de recherches. Ça avait un côté affolant, et je me surprenais à penser « Si ce passage avait été écrit autrement, je n’en aurais strictement rien eu à f**tre. Mais bourrasques, c’est passionnant. » (quoi ? Roshar déteint sur moi ? Foutaises !)

→ Deuxièmement : les thèmes proposés. En fait, on a ici un mélange de SF pure (théorie sur le voyage dans le temps, etc. PS : Si vous avez déjà lu le résumé, je ne vous spoile rien. Sinon, mea culpa.), de romance homosexuelle et de roman historique de la seconde guerre mondiale. Ces deux derniers combinés, c’est déjà assez intriguant.

→ Et troisièmement : Rebondissement. Oui, parce que vous ne vous y attendrez pas, du moins pour la révélation que j’ai comprise ; j’ai été un peu bête, un peu sur les fesses.

Je pense qu’une seconde lecture ne serait pas malvenue pour bien tout comprendre.

Vous l’avez lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Sinon, il vous fait envie ?

3 réflexions sur « Une novelas mélangeant SF, historique et romance homosexuelle… (Le Temps fut) »

  1. Ça me fait assez envie, j’espère avoir l’occasion de lire ce livre 🙂

    J'aime

  2. Je l ai dans ma pal. Pas eu le temps de le sortir cet été. J’espère bientôt ton avis m’a donné envie de découvrir si je serai prise dedans ou pas.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ! J’espère pour toi qu’il te plaira ! 😁

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close