J’ai été au fin fond du Mitan, j’ai vogué sur ses Canaux, et…

Les Canaux du Mitan

Par Alex Nikolavitch

Aux éditions Les moutons électriques (Août 2020)

Nombres de pages : 254

Genre : Fantasy/fantastique

Résumé :

Le Mitan, vaste plaine couturée de canaux, creusée en des temps immémoriaux, et que les colons parcourent désormais sur de lentes péniches tirées par des cheveux. C’est sur l’une d’entre elles qu’embarque le jeune Gabriel, attiré par son côté exotique : peuplée de phénomènes de foire, elle lui permet d’échapper à un quotidien morose.

Mais quels sont les esprits qui hantent les anciens tertres, tout au bout de la plaine ?

Les Canaux du Mitan, Alex Nikolavitch (Les moutons électriques)

Concernant le livre, l’auteur, la maison d’édition :

Les Moutons électriques sont une maison d’édition qui compte parmi celles que j’essaie désormais de suivre avec un peu d’assiduité. Les Canaux du Mitan constitue l’une des sorties les plus importantes de cette maison, avec Nicolas Texier et la suite de sa trilogie Monts et Merveilles. Alex Nikolavitch est principalement scénariste de BD, essayiste, traducteur, et il compte maintenant quatre livres chez Les Moutons électriques et un chez Leha, mais aussi plusieurs nouvelles et des BD. Les Canaux du Mitan est le premier livre que je lis de cet auteur.

Mon avis :

Par quoi commencer ? Je suis un peu fébrile quant à l’écriture de cette chronique, car j’ai peur de dire des bourdes, de ne pas avoir saisi certaines nuances et originalités, en plus du fait que je sois encore un peu débutante dans les littératures de l’imaginaire. Je vais essayer de faire de mon mieux, et je rappelle que ceci est ma vision, mon expérience de lecture, et que d’autres personnes pourraient très bien saisir tout l’inverse de moi.

Le Mitan est une vaste plaine nervurée de canaux, sillonnés par des péniches. Une en particulier attirera notre attention : la péniche-carnaval. C’est à bord de celle-ci qu’embarque Gabriel, jeune garçon solitaire en quête d’aventures… Il s’apprête ainsi à suivre le quotidien de ce bateau, de ses occupants, et du Mitan en général.

Cette lecture est très particulière pour moi, car elle traite (entre autre) des esprits. Ce thème, ce sujet, est vraiment l’un que je préfère, voir leur relation avec les hommes, tout ça me fascine (et j’écris d’ailleurs une histoire dessus, du moins je m’y essaie depuis quelques années.)

Les points forts de ce livre, à mon goût, résident dans plusieurs de ses aspects :

  • Premièrement : son écriture. Alex Nikolavitch a une écriture très belle, recherchée, poétique. Certaines phrases coups de poing sont assez frappantes et ont résonné en moi, notamment celle-ci :

Mon torse n’était que plaies, j’avais envie de vomir, et quelque chose, tout au fond de moi, hurlait sa rage.

Les Canaux du Mitan, Alex Nicolavitch (Les Moutons électriques, p.177)
  • Ensuite : l’imagination de l’auteur, l’univers du livre. Les Canaux du Mitan est une lecture originale par cet aspect univers, oscillant entre fantasy et fantastique, présentant un monde un peu far west, un peu désertique, avec les chevaux de traits, les plaines, les rivières à remous ; un monde où la mythologie, les croyances importent, les légendes aussi, puisqu’on parle d’esprits et de sorcellerie, de magie… Et puis quelle idée, l’idée générale du livre, je l’ai trouvée très intéressante et en lien avec le contexte précis de l’univers. Tout ça était très réaliste et très bien construit !
  • Mais aussi : le rythme de narration. J’ai lu ce livre assez rapidement, en quelques jours, et je l’ai trouvé très fluide, ainsi que j’ai trouvé ces changements de type de narration (je n’en dis pas plus…) très chouettes et originaux. On ne voit pas ça partout et ça fait du bien !

Cependant, quelques petites bricoles m’ont un peu calmée…

  • Ces petites bricoles concernant principalement les personnages. Je ne me suis pas sentie attachée à eux, bien que la façon dont ils s’exprimaient m’a fait baver. Et ce point rejoins indubitablement le second :
  • L’immersion dans le récit m’est passée au-dessus de la tête. Mais complètement. Elle m’a vue et s’est enfuie. Dommage, ahah, mais je pense que beaucoup d’autres se feront adopter à ma place.
  • Et enfin, beaucoup de zones de flou dans ma tête concernant certains aspects de l’univers : je ne comprenais pas ce qu’était un héliographe, les chokchows, le fonctionnement des canaux (des chevaux tirent les bateaux ??) et parfois certaines réactions des personnages me laissaient un peu perplexes…

En bref :

Mon appréciation de ce livre est un peu déformée par le contexte, puisque c’est le premier livre qui traite de mon sujet fétiche, à savoir les esprits (je n’en dis pas plus…) Malgré le fait qu’il soit un peu lent, à mon goût, à rentrer dans le vif du sujet, une fois dedans, c’est très prenant. L’écriture d’Alex Nikolavitch est superbe, j’adore, et apporte une touche presque… contemplative ? au récit. Bref, je suis ravie de cette première lecture des Moutons électriques !

J’aimerais aussi vous citer une réponse de l’auteur dans l’interview de Marc, Les Chroniques du Chroniqueur, à la question des esprits et possessions spirituelles, réponse qui m’a beaucoup parlée et qui a résonné en moi :

C’est un sujet dramatique qui m’intéresse bien, et que j’explore pas mal dans mes histoires. On peut s’en servir comme métaphores de plein de trucs. Ça revient sous diverses formes dans plusieurs de mes romans, mais à chaque fois la métaphore est un peu différente. Le surmoi, le talent, l’image qu’on se construit face au monde… C’est un motif qui permet de jouer avec tout ça. Et puis un écrivain, c’est quelqu’un qui n’est pas tout seul dans sa tête, à la base. Donc peut-être que c’est ça, la raison fondamentale. Rien que la notion d’enthousiasme, étymologiquement, ça renvoie à ça, à la divinité ou la muse qui rentre dans le poète ou le prophète pour lui faire dire des trucs un peu dingues.

Alex Nicolavitch, interview de Marc, Les Chronique du Chroniqueur

Vous l’avez lu ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaires !! Sinon, il vous intéresse ?

Pour plus d’avis, je vous propose un petit tour du quartier : Les Chroniques du Chroniqueur (quel travail, encore, comme toujours…), Coeur d’encre 595, Sometimes A Book, Le Syndrome Quickson, La Geekosophe, et aussi la super interview du Chroniqueur, que je cite plus haut !

Je vous souhaite à tous de très bonnes lectures ♥

7 réflexions sur « J’ai été au fin fond du Mitan, j’ai vogué sur ses Canaux, et… »

  1. Bonjour,

    Merci pour ton retour – j’avais lu aussi celui de Marc, et je suis très intrigué par ce livre ! L’aspect poétique que tu décris m’attire, donc à commander !
    Cordialement,
    Aurélien
    PS : Ce n’est pas le propos mais j’ai écrit un petit article sur la fantasy francophone sur mon blog, si ça t’intéresse, je me permets de mettre le lien :http://fictionnaire.art.blog/2020/10/20/defense-et-illustration-de-la-fantasy-francophone/

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour !! Oui, je pense que c’est un livre intéressant et original qui mérite d’être découvert ! J’ai hâte d’avoir ton avis quand il sera lu ! 😁
      Oh je vais aller voir ça, merci ! 💪🏻

      Aimé par 1 personne

  2. Merci pour le lien ! Ahah moi aussi j’ai vraiment bugué avec les chevaux qui tirent les canaux, mais bon c’est original 😅 je suis assez d’accord avec ta chronique de manière générale !

    Aimé par 2 personnes

    1. Avec plaisir !! 🥰 Oui hein, c’est assez drôle comme image 😂

      J'aime

  3. Merci pour le lien ! Ahah moi aussi j’ai vraiment bugué avec les chevaux qui tirent le bateau, mais bon c’est original 😅 je suis assez d’accord avec ta chronique de manière générale !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close